Accueil



L’Association des Entraîneurs de Galop

HISTORIQUE

Après la deuxième guerre mondiale, plusieurs entraîneurs de Maisons-Laffitte se sont regroupés en syndicat, dans le but de tisser entre eux des liens conviviaux. En 1977, Monsieur d’Aillières transforme le Syndicat en Association des Entraîneurs (loi 1901). Le siège est alors implanté à Chantilly. Il s’agit d’un tournant très important pour les entraîneurs car ils peuvent depuis cette date bénéficier d’une mutuelle-groupe qui leur est adaptée. L’Association prend à sa charge 30 % du coût de la cotisation de cette mutuelle. Le prix de la cotisation est le même quel que soit l’âge de l’entraîneur et sa situation de famille. En 1992, Monsieur d’Aillières fait obtenir un siège au Comité de France Galop à l’Association, puis, plus tard, au Conseil d’Administration, ce qui renforcera le poids des entraîneurs. Plusieurs présidents se sont succédés à l’Association depuis Monsieur d’Aillières : Messieurs Jack Barbe, Guy Bonnaventure, et, depuis 1998, Madame Christiane Head-Maarek.


FONCTIONNEMENT

L’Association compte une salariée, les membres du Comité sont bénévoles (15 membres, dont le mandat dure trois ans, est renouvelé d’un tiers chaque année, par élections nationales).

Membres du comité et délégués régionaux :

BAILLET Christian
BAUDRY Pascal
CARGEEG W.J.Stuart
CLOUT Tony
COLLET Rodolphe
CREPON Richard
DANEL Eric
DELZANGLES Mikel
DUTRUEL Bertrand
HEAD-MAAREK Christiane
HELOURY Jacques
LEENDERS Etienne
PROD’HOMME Didier
SEPULCHRE Dominique
VAN ZUYLEN Cordelia

Le Comité élit le bureau :

  • Président Mme HEAD-MAAREK Christiane
  • Vice président M. SEPULCHRE Dominique
  • Trésorier M. CLOUT Tony
  • Membre M. CREPON Richard
  • Membre M. PROD’HOMME Didier

L’Association est représentée dans toute la France, notamment par les délégués régionaux, pour les territoires suivants :
- Chantilly,
- Maisons-Laffitte,
- Ouest-Anjou-Maine,
- Ouest-Normandie,
- Sud-Ouest,
- Est et Nord,
- Centre-Est,
- Sud-Est et Corse.

Les ressources de l’Association proviennent d’un prélèvement de 0,25 % sur les gains de courses (article 37 du Code des Courses au Galop) de ses 320 adhérents, soit 85 % des entraîneurs français ou étrangers implantés sur le territoire.

L’argent des amendes infligées aux entraîneurs par France Galop est reversé au prorata du nombre d’adhérents pour alimenter la Caisse de Secours. Cette caisse sert à aider mensuellement les veuves d’entraîneurs, les entraîneurs à la retraite ou handicapés, qui connaissent de grosses difficultés financières.


COMBATS

L’Association s’est battue pendant plus de 15 ans pour que les entraîneurs obtiennent le bénéfice agricole en 2004 puis le statut d’agriculteur en 2005 (grâce également à Dominique de Bellaigue, président du Cheval Français).

Le passage au régime des bénéfices agricoles le 1er janvier 2004 a apporté les améliorations suivantes :
- Exonération des plus-values inférieures à 250.000 € de recettes sur deux ans HT (alors que les bénéfices non-agricoles étaient sur 90.000 €),
- Exonération de la taxe foncière sur le bâti,
- Exonération de la taxe d’habitation sur les bâtiments agricoles,
- Exonération de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères,
- Exonération de la taxe professionnelle,
- Déduction pour investissement,
- Déduction pour aléas,
- Déficit imputable sur les autres revenus dans la limite de 104.649 €,
- TVA à 5,5 %.

Et celles-ci pour le passage au régime agricole en février 2005 :
- Centre de Formalité des Entreprises de la Chambre d’Agriculture,
- Aides à l’installation,
- Prêts à taux bonifié,
- Abattement sur les bénéfices pendant 60 mois,
- Exploitation Agricole à Responsabilité Limitée,
- Exonération de la taxe sur l’assainissement pour le compteur d’eau,
- Baux agricoles.

L’Association se bat également chaque jour pour défendre et informer ses adhérents, que ce soit au niveau social (pour cela nous sommes en relation avec un cabinet d’avocat spécialisé), fiscal, pour les accompagner lorsqu’ils sont convoqués par les différentes instances, négocier annuellement les salaries et enrichir la convention collective avec les syndicats, donner son avis sur les demandes de licences d’entraîneur public ou particulier et participer aux notations des examens oraux, organiser des réunions dans les régions, établir des documents de toutes sortes, etc.

Tous les dossiers sont traités avec la même attention, quel que soit l’effectif de l’entraîneur qui a besoin de l’Association.


REPRESENTATION

Il est évident que l’Association des Entraîneurs de Galop ne peut rester seule dans son coin et travaille en étroite collaboration avec tous les acteurs de la filière, y compris les trotteurs. Ce n’est pas en se dressant les uns contre les autres que l’on peut faire avancer les choses, mais bien en travaillant main dans la main.

Représentation de l’Association :
- Commission du Code,
- Commission Propriétaires,
- Comité de France Galop,
- Conseil du Plat,
- Conseil de l’obstacle,
- AFASEC,
- MSA,
- SIRE,
- Conseils du Cheval,
- Chambre d’Agriculture,
- GESCA,
- European Trainers Federation,
- Institut du Droit Equin, etc.

Parrainages de l’Association :
- Seniors des Courses,
- Cheval Passion de Femmes.

La finalité de l’Association serait que tous les entraîneurs y adhèrent, afin d’être encore mieux représentée auprès des différentes instances.

 
Association des entraineurs de galop - 18 bis avenue du Général Leclerc BP 70103 60501 Chantilly
Tèl: +33 (0)3 44 57 25 39 - Télécopie: +33 (0) 3 44 57 58 85 - Courriel:
entraineurs.de.galop@wanadoo.fr
conception : www.relativiz.com @2007